Назад

Des excursions dans la création sonore contemporaine

jeudi
13 avril
Saint-Pétersbourg
Des excursions dans la création sonore contemporaine
jeudi
13 avril
Saint-Pétersbourg
Artist talk de Pascale Cassagnau : critique d’art de renom international, responsable des fonds audiovisuels et nouveaux médias au Centre national des arts plastiques, lors de son unique intérvention à Saint-Pétersbourg, elle évoquera le rôle du son dans la création contemporaine et présentera son livre récent, Une idée du Nord : des excursions dans la création sonore contemporaine.   En français avec traduction. Accès gratuit, pré-inscription Evénement Facebook et Vk A noter : atelier et concert des artistes du Grame — Centre national de création musicale   Son dans la création contemporaine La place du son dans la création moderne et contemporaine désigne l’histoire des techniques d'enregistrement et de reproduction du son, ainsi que l'histoire des images à l’ère de leur reproductibilité, dès l’émergence du cinéma à l’orée du XXe siècle. Entendu dans toutes ses acceptions (bruit, vocalité, musique) le son désigne également la mise en question du domaine de la musique et ses limites. En outre, la mise en exergue du son accompagne une réflexion sur la porosité des espaces d’expression, sur un dialogue fécond entre des différentes disciplines artistiques pour une dé-définition de l’œuvre. Enfin, l’attention au son qualifie le régime allographique de l’art : la notation, l’enregistrement et la diffusion radiophonique ici et ailleurs, comme régime ontologique des œuvres contemporaines, qualifiant toute l’aventure esthétique du XXe siècle, et l’écoute comme acte d’énonciation. Source   Une idée du Nord : des excursions dans la création sonore contemporaine Appréhender la création contemporaine depuis l’usage du son, tel est l’objet de recherche que cette critique d’art de renom international s’attribue dans son livre paru en 2014. La transcription des conversations de la musique avec les œuvres plastiques, avec la littérature et le cinema, s’y effectuent par interludes successifs. Sous forme de courts chapitres qui suivent une trame narrative singulière, on retrouve l’évolution de l’outil-son depuis les descriptions de Jules Verne, la révolution sonore de John Cage et les transgressions sémantiques et poétiques de Samuel Beckett ou de Bernard Heidsieck, jusqu’aux expérimentations performatives de Eszter Salamon ou de L’Encyclopédie de la parole. Les créations radiophoniques de Claude Ollier ou Georges Perec, des Ateliers de création radiophonique de France Culture sont racontées sous le prisme de son apport historique, tandis que les applications ultra contemporaines d’une myriade d’artistes, penseurs, groupes et mouvances esthétiques y sont attentivement identifiées et décrites. En savoir plus    Biographie Pascale Cassagnau est docteur en histoire de l’art et critique d’art, inspectrice générale de la création, responsable des fonds audiovisuels et nouveaux médias au Centre national des arts plastiques (Ministère de la culture). Elle est l’auteur de textes sur Chris Burden, James Coleman, John Baldessari, Pierre Huyghe, Dominique Gonzalez Foerster, Matthieu Laurette notamment. Ses recherches portent sur les nouvelles pratiques cinématographiques, dans leur dialogue croisé avec la création contemporaine.  A découvrir également « Le son entre », exposition  au FRAC Nord-Pas-de-Calais, du 29 avril au 31 décembre 2017 Commissaires : Keren Detton, Pascale Cassagnau Pourquoi les artistes visuels s’intéressent-ils au son? Quelles résonances cela produit dans les œuvres ? Qu’est-ce que le son produit comme situation et comment cela affecte-t-il le visiteur ? En imbriquant des œuvres liées à l’histoire de la musique, à l’usage des voix et de la parole, l’exposition « Le son entre » mène l’enquête sur la manière dont le son nous relie à une histoire commune. Diffusées de manière directionnelle ou ambiante, avec ou sans silences, les œuvres choisies adoptent des rythmes et des formes variées. Mais elles n’ont pas besoin de studio de répétition, le son entre toujours par effraction ! www.cnap.fr