Sélectionnez votre ville

Назад

«La France visible-invisible», cycle de rencontres autour des relations culturelles franco-russes aux XVIIIe- XXe siècles

26 janvier 2024 — 24 mai 2024
Saint-Pétersbourg
Nevski pr., 12, Médiathèque de l'Institut français (3-ième étage)
«La France visible-invisible», cycle de rencontres autour des relations culturelles franco-russes aux XVIIIe- XXe siècles
26 janvier 2024 — 24 mai 2024
Saint-Pétersbourg

Nous lançons le nouveau cycle de rencontres «La France visible-invisible». Les philologues, les philosophes, les culturologues, les traducteurs, les historiens aborderont les différents aspects des relations culturelles franco-russes aux XVIIIe- XXe siècles. Nous prendrons connaissance avec les exemples les plus brillants du dialogue et de l'interaction des cultures des deux pays. 

26 janvier, 18h30

«L'émigration russe en France entre deux guerres (les années 20-30 du XXème siècle)»

 


Dans l'histoire de l'émigration russe du XXe siècle, la France occupe une place particulière. Les différents liens et les traditions qui se sont développés au fil des siècles ont contribué au développement en France dans les années 1920-30 d'un «monde russe» unique, devenu un phénomène de la culture mondiale: P. B. Strouvé D. S. Merezhkovsky et Z. Guippius, F. F. Yusoupov et I. A.Romanova, P. N. Wrangel, N. V. Plevitskaya……

L’intervenante: Ludmila Ryabova, docteure en histoire

Photo : Cafe du Dome, Paris, 1926

André Kertész

Cafe du Dome, Paris, 1926

André Kertész

16 février, 18h00

«Le service à table et les règles du comportement galant à la table»

 

Nous parlerons des différents formats de la mise de table, des types de repas français et russe, des règles de service et des exigences d'étiquette qui se sont développées dans la vie à la cour et privée de l'aristocratie française et russe. La tradition et l'innovation, le conservatisme et la révolution du goût, l’aspect théâtralisé et la vie privée sont entrelacés dans l'art de servir.

L’intervenante: Natalia Zaïtseva, historienne, docteure en histoire de l'art et HdR en culturologie

15 mars, 18h30

«Les Français à Saint-Pétersbourg et pour Saint-Pétersbourg (de Pierre Ier à Nicolas II)»

participer

 

Les maîtres français ont travaillé à Saint-Pétersbourg dès les premières années de la fondation de la ville. Déjà au début du XXème siècle, Saint-Pétersbourg est devenu l'un des plus grands centres de la culture française en dehors de la France.

Les architectes et les ingénieurs français, les sculpteurs et les artistes, les artisans et les entrepreneurs ont apporté leur contribution à la création et à la prospérité de notre ville. Beaucoup d'entre eux travaillaient à Saint-Pétersbourg à la cour, pour l'aristocratie, ainsi que pour la ville et ses habitants. Les enseignants français, les coiffeurs, les tailleurs, les cuisiniers et les médecins formaient un style particulier de Saint-Pétersbourg, et les voyageurs et les mémorialistes français ont laissé des descriptions détaillées de la vie de notre ville.

Quel rôle ont-ils tous joué – les Français connus et inconnus - dans la création de la ville et la formation de son style particulier? Essayons de retracer le destin des Français qui sont venus à Saint-Pétersbourg pour vivre et travailler. Les noms de certains sont bien connus, tandis que d'autres sont presque inconnus ou oubliés, mais nous admirons toujours les fruits de leurs travaux.

L’intervenante Tatiana Prossytcheva, docteure en histoire, traductrice et guide de Saint-Pétersbourg

24 mai, 18h30

«Le pont de la Trinité à Saint-Pétersbourg, symbole de l'amitié franco-russe»

 

A l'automne 1896, Nicolas II s’est rendu à Paris. Impressionné par l’accueil chaleureux, il a dit: «ce n'est pas seulement l'union qui existe entre nous, c'est l'amitié, fiable, cordiale et fraternelle.»

Lors des cérémonies à Paris, Nicolas II a posé la première pierre du futur pont Alexandre III, nommé en l’honneur de son père.

Quelques mois plus tard, en août 1897, le Président français Félix Faure, est venu à Saint–Pétersbourg et a posé, à son tour, la première pierre du pont sur la Néva, celui de la Trinité.

L’inauguration du pont de la Trinité a été programmée pour le 200e anniversaire de Saint-Pétersbourg. Plus de 120 ans se sont écoulés, le pont de la Trinité continue d'admirer par son expressivité et son élégance.

A la veille de l'anniversaire de Saint-Pétersbourg, rappelons-nous l'histoire de la construction du pont de la Trinité. Pourquoi le projet des Batignolles a-t-il été choisi ? Nous savons bien que le premier prix a été attribué à la société Gustave Eiffel, auteur de la célèbre tour Eiffel.

Dans quelles conditions les ingénieurs français ont-ils travaillé à Saint-Pétersbourg? Quelles étaient les caractéristiques de la construction du pont de la Trinité et quel rôle ce pont a-t-il joué dans le développement de la ville? Découvrons ces faits et beaucoup d'autres relatifs à la création du pont.

L’intervenante Tatiana Prossytcheva, docteure en histoire, traductrice et guide de Saint-Pétersbourg