Назад

Grame. Sounds, Writings, Vibrations

14 juin 2019 — 6 octobre 2019
Saint-Pétersbourg
Grame. Sounds, Writings, Vibrations
14 juin 2019 — 6 octobre 2019
Saint-Pétersbourg
L’Institut français de Russie présente l’exposition qui réunit une dizaine d’installations traversées par des ondes lumineuses et des vibrations sonores, créant diverses situations d’écoute et incitant à une participation active du visiteur dans le cadre du projet « Paysage sonore ». Artistes exposés : Trafik, Yann Orlarey, Shintaro Imai, Zoé Benoît, Pierre Bassery, Denys Vinzant, Matt Coco, Pierre Alain Jaffrennou, Scottie Chih-Chieh Huang, James Giroudon Informations pratiques   À noter :le 8 juin, conférence du commissaire James Giroudon et projection des vidéos de Matt Coco à la Nouvelle Hollandele 14 juin, visité guidée de l'exposition par James Giroudon et Matt Coco    « Comme de longs échos qui de loin se confondent... Les parfums, les couleurs et les sons se répondent », écrivait Charles Baudelaire en 1861 dans Les Fleurs du mal. Le sonore, espace purement vibratoire et transparent, s’impose comme le fil d’Ariane de cette exposition. Translucide, il n’en demeure pas moins empreint d’une véritable matérialité à l’image des « Paroles gelées » décrites par Pantagruel dans l’ouvrage de François Rabelais : splendides et poétiques prémonitions du concept de l’« objet sonore », émanant des voix, clameurs et fracas des batailles figés par la Mer glaciale.   Les installations réunies pour l’exposition ont été produites, pour une partie d’entre elles, au Grame, Centre national de création musicale et multimédia à Lyon. Leurs conceptions et réalisations relèvent autant du son que de l’image. Les technologies, omniprésentes, intégrés ou non au dispositif plastique, rendent possible ces multiples interférences composant ces paysages sonores translucides, aux esthétiques contrastées. Les qualités intrinsèques du verre, présent sous différentes apparences, dans plusieurs installations, renforcent cette poétique de la fluidité à travers ce parcours scénographié par le son et la lumière, en d’innombrables résonances. Сommissaire : James GiroudonIngénieurie : Christophe Lebreton