Prix littéraires de l’Ambassade de France

Pour récompenser les traducteurs de français et les chercheurs, acteurs clés de la diffusion de la littérature et de la pensée française, et de la découverte de la France, l’Ambassade de France a créé en 1996 trois prix littéraires annuels :

  • le Prix Maurice Wachsmacher de la meilleure traduction en russe :
    – d’un ouvrage de littérature,

– d’un ouvrage de sciences humaines ;

  • le Prix Anatole Leroy-Beaulieu du meilleur ouvrage en russe sur la France ;

Outre cela, le soutien du Bureau du livre dans le cadre du programme Pouchkine est garanti à une maison d’édition russe pour la meilleure réalisation éditoriale en relation avec la France.

Les prix littéraires de l’Ambassade de France ont été remis le 3 décembre 2021 au Salon du livre NonFiciton N°23 par Monsieur l’Ambassadeur de Franc en Russie Pierre LÉVY.

PALMARES 2021

Le prix Maurice Wachsmacher 2021 de la meilleure traduction en russe d’un ouvrage de littérature a été décerné à Maïa Kviatkovskaïa pour « Voltaire inconnu et autres traductions du français de Maïa Kviatkovskaïa » (Centre Knigi Roudomino), et Timofei Petoukhov pour « L’Estrange malaventure de Mirella » de Flore Vesco (Samokat).

Short list :
Irina Kouznetsova pour Les Inséparables de Simone de Beauvoir, paru aux éditions Corpus (AST).
Nadejda Bountman pour La perfection du tir de Mathias Enard, paru aux éditions NoAge.
Natalia Mavlevitch pour Journal de voyage de Michel de Montaigne en Italie, par la Suisse et l’Allemagne en 1580 et 1581, paru aux éditions Krasny parokhod.
Irina Volevich pour La Haine de la musique. Petits traités de Pascal Quignard paru aux éditions Text.

Le prix Maurice Wachsmacher 2021 de la meilleure traduction en russe d’un ouvrage de sciences humaines a été décerné à Anastassia Zakharevitch pour « La Marque du sacré » de Jean-Pierre Dupuy paru aux éditions Novoe litératournie obozrénie.

Short list :
Alexandre Pechkov, Olga Tchouvirova pour « La Russie et la France. De Pierre le Grand à Lenine » d’Hélène Carrère d’Encausse paru aux éditions Polititcheskaïa encyclopédia.
Nina Koulich pour Jaune. Histoire d’une couleur de Michel Pastoureau paru aux éditions Novoe litératournie obozrénie.

Mention spéciale du jury (prix Anatole Leroy-Beaulieu) : Nikolaï Troitsky Alekseevich pour « Napoléon le Grand : en 2 volumes » paru aux éditions Polititcheskaïa encyclopédia.

Le prix spécial du programme « Pouchkine » pour les publications de textes des auteurs français et la collection « Maîtres de la traduction littéraires » a été remis aux éditions Centre Knigi Roudomino.

PALMARES 2020

 

PALMARES 2019

  • Le prix Maurice Wachsmacher 2019 de la meilleure traduction en russe d’un ouvrage de littérature a été décerné à Vladimir MIKOUCHEVITCH pour la traduction des romans Yvain ou le Chevalier au Lion et Lancelot ou Le Chevalier de la Charrette de Chrétien de Troyes, parus en russe aux éditions Ladomir.
  • Mention spéciales du jury : IRINA FILIPPOVA ; pour l’excellence et la diversité de ses traductions dans le domaine de la littérature jeunesse.
  • Le prix Maurice Wachsmacher 2019 de la meilleure traduction en russe d’un ouvrage de sciences humaines a été décerné à Véra MILTCHINA pour Le temps des banquets. Politique et symbolique d’une génération (1818-1848) de Vincent Robert, paru en russe aux éditions Novoe literatournoe obozrenie.
  • Le prix Anatole Leroy-Beaulieu 2019 a été décerné à KIRILL TCHEKALOV pour Parler populairement de littérature populaire : Gaston Leroux et la lecture grand public en France à la Belle Epoque, paru à Izdatelski dom DELO.
  • Mention spéciales du jury : ANDREI GLADYCHEV pour 1814 : Français, « Les Barbares du Nord » vous saluent bien ! paru aux éditions Polititcheskaia encyclopédia.
  • Le prix spécial du programme «Pouchkine» pour les meilleurs travaux éditoriaux en relation avec la France a été remis aux éditions SINDBAD.

 

PALMARES 2017

  • Le prix Maurice Wachsmacher 2017 de la meilleure traduction en russe d’un ouvrage de littérature a été décerné à Mark GRINBERG pour la traduction de l’essai d’Yves Bonnefoy « Le siècle où la parole a été victime », parue aux éditions Novoe litératournoe obozrenie.
  • Le prix Maurice Wachsmacher 2017 de la meilleure traduction en russe d’un ouvrage de sciences humaines a été décerné à Serguei GACHKOV pour la traduction de « Sociologie des sciences » d’Yves Gingras parue aux éditions Vyschaïa chkola economiki.
  • Mentions spéciales du jury : Mikhail IASNOV pour l’ensemble de ses traductions de poésie française. Aleksei TERECHTCHENKO pour les traductions des ouvrages « La Russie entre deux mondes » d’Hélène Carrère d’Encausse, paru en russe aux éditions Polititcheskaia encyklopédia. « Le voyage de Jean Sauvage en Moscovie en 1586 » de Bruno Vianey, paru en russe aux éditions Novoe literatournoe obozrenie.
  • Le prix Anatole Leroy-Beaulieu 2017 a été décerné à Pavel OUVAROV pour son ouvrage « Sous les voûtes du Palais de Justice : sept collisions juridiques au XVIe siècle en France », paru aux éditions Novoe litératournoe obozrenie.
  • Le prix spécial du programme «Pouchkine» pour les meilleurs travaux éditoriaux en relation avec la France a été remis aux éditions BOOMKNIGA.

 

PALMARÈS 2016
Les prix littéraires de l’Ambassade de France ont été remis le 2 décembre 2016 au Salon du livre NonFiciton N°18.

Le prix Maurice Wachsmacher 2016 de la meilleure traduction en russe d’un ouvrage de littérature a été décerné à IRINA STAF pour la traduction du roman «Le liseur du 6h27» de Jean-Paul Didierlaurent, parue aux éditions Corpus.

Le prix Maurice Wachsmacher 2016 de la meilleure traduction en russe d’un ouvrage de sciences humaines a été décerné à Alexandre DOUNAEV pour la traduction de «Le capital au 21 siècle »» de Thomas Piketty parue aux éditions Ad marginem press et à Nina KOULICH pour la traduction de «Bleu. Histoire d’une couleur» de Michel Pastoureau parue aux éditions Novoe litératournoe obozrenie.

Le prix Anatole Leroy-Beaulieu 2016 a été décerné à Véra Miltchina pour son ouvrage « Les noms des rues de Paris» paru aux éditions Novoe litératournoe obozrenie.

Le prix spécial du programme «Pouchkine» pour les meilleurs travaux éditoriaux en relation avec la France a été remis aux éditions PHANTOM PRESS.

 

PALMARÈS 2015
Le prix Maurice Wachsmacher 2015 de la meilleure traduction en russe d’un ouvrage de littérature a été décerné à MARC DADIAN pour la traduction de « Premier amour. Proses choisies » de Samuel Beckett, parue aux éditions Text.

Le prix Maurice Wachsmacher 2015 de la meilleure traduction en russe d’un ouvrage de sciences humaines a été décerné à ALEKSEI TERECHTCHENKO pour la traduction de « L’effroyable tragédie : Une nouvelle histoire de la campagne de Russie » de Marie-Pierre Rey parue aux éditions ROSSPEN.

Le prix Anatole Leroy-Beaulieu 2015 a été décerné à IAROSLAV CHIMOV pour son ouvrage « L’Epée du Christ. Charles Ier d’Anjou et la formation de l’Occident » paru aux éditions de l’Institut Gaïdar.

Le prix spécial du programme « Pouchkine » pour les meilleurs travaux éditoriaux en relation avec la France a été remis à la revue INOSTRANNAIA LITERATURA.

 

PALMARÈS 2014
Le prix Maurice Wachsmacher 2014 de la meilleure traduction en russe d’un ouvrage de littérature a été décerné à Maria Anninskaia pour la traduction de Carnets d’Albert Camus parue à la revue Inostrannaia litératura.

Le prix Maurice Wachsmacher 2014 de la meilleure traduction en russe d’un ouvrage de sciences humaines a été décerné à Oleg Voskoboynikov pour la traduction de Le Croire et le voir: L’art des cathédrales (XIIe-XVe siècle) de Roland Recht parue aux éditions de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Economiques.

Le prix Anatole Leroy-Beaulieu 2014 a été décerné à Elena Morozova pour son ouvrage Marie-Antoinette paru aux éditions Molodaya Gvardia.

Les prix pour les meilleurs travaux éditoriaux de 2014 en relation avec la France ont été remis et aux éditions Ivan Limbakh.

 

PALMARÈS 2013
Le prix Maurice Wachsmacher 2013 de la meilleure traduction en russe d’un ouvrage de littérature a été décerné à Elena Baevskaia pour la traduction de Du côté de chez Swann de Marcel Proust paru aux éditions Azbooka-Atticus et à Alla Smirnova pour la traduction des Poésies de Jean Genet parue aux éditions Text.

Le prix spécial a été décerné à Mikhail Khatchatourov pour la traduction d’Ibicus de Pascal Rabaté paru aux éditions Boomkniga.

Le prix Maurice Wachsmacher 2013 de la meilleure traduction en russe d’un ouvrage de sciences humaines a été décerné à Vladimir Bystrov pour la traduction de Les Voix du silence d’André Malraux parue aux éditions Naouka SPb.

Le prix Anatole Leroy-Beaulieu a été décerné à Inna Nekrassova pour son ouvrage Le Drame religieux des 16-17e siècles et son interprétation théâtrale paru aux éditions Hypérion.

 

PALMARÈS 2012
Monsieur Jean de Gliniasty, Ambassadeur de France en Russie, a remis les Prix littéraires français 2012 de l’Ambassade de France en Russie le 30 novembre 2012 :

Le prix Maurice Wachsmacher de la meilleure traduction en russe d’un ouvrage de littérature a été décerné à Anastassia Zakharevitch pour la traduction de L’Abolition de Serge Samarine paru aux éditions Rousskaia Kultura et à Natalia Chakhovskaia pour la traduction du livre jeunesse Le chagrin du roi mort de Jean-Claude Mourlevat.
Le prix Maurice Wachsmacher de la meilleure traduction en russe d’un ouvrage de sciences humaines a été décerné à Alexandre Tchernoglazov pour la traduction de Encore. Séminaires. Livre 20 de Jacques Lacan paru aux éditions Gnosis.
Le prix Anatole Leroy-Beaulieu a été décerné à Anna Iampolskaia pour son ouvrage Emmanuel Levinas : philosophie et biographie paru aux éditons Dukh i litera.
Les prix pour les meilleurs travaux éditoriaux de 2012 en relation avec la France ont été remis à l’éditeur Andrei Naslednikov et aux éditions jeunesse Clever.